Ainsi polluait Zarathoustra, poème philosophique sur la gestion des déchets dans l’espace

Pourriez-vous vous passer d’Internet? Ou de téléphone? Et sauriez-vous toujours décrypter seul une carte si on vous enlevait votre GPS? Des questions qui dérangent presque par leur absurdité tant ces outils sont rentrés dans nos vies comme autant de béquilles numériques pour nos interactions humaines personnelles et professionnelles. Il serait cependant prudent de se poser la question tout de suite parce qu’on ne va peut être pas nous laisser le choix. Les règles de copropriété dans l’espace risquent en effet de sévèrement se durcir dans les mois à venir, et d’avoir un impact sur nos vie à nous, là en bas, au rez-de-chaussée.

Copro de l'espace : infraction au règlement contre le tapage nocturne

Il y avait déjà eu des précédents de non respect du règlement intérieur de la copropriété spatiale, réglés à coup de messages rageurs dans la cage d’escalier (confère photo de gauche, preuve d’une infraction flagrante au règlement contre le tapage nocturne). Passe encore que Monsieur Kubrick, le voisin du 1er, balance du Richard Strauss à minuit, malgré quelques réactions épidermiques parmi les voisins de la cour intérieur : « Tu sais ce qu’il te dit Zarathoustra!!!« . On avait aussi pas mal de tolérance pour le petit des Spielberg avec sa trompette :« Roooh qu’il est mignon! C’est un coup de soleil qu’il a sur tout le côté gauche du visage? Et sinon on a remarqué qu’il adore la musique, mais ça serait sympa de lui apprendre un autre air, non? Sol, La, Fa, Fa, Do au bout de 3 mois ça lasse« . La situation commençait également à être intenable avec le chien de M. Scott et Mme Ripley au 8ème « Dites donc vous là avec votre molosse, z’avez vu qu’il bave partout dans l’escalier, c’est dégoutant et ça dissout les parquets jusqu’à la cave! »

Mais c’est finalement la question de la gestion des déchets de la copro qui va mettre le feu aux poudres, et un feu de poubelles dans une copro bourgeoise ce n’est pas concevable!

Couverture du Manga « Planetes »,
dont les héros sont des éboueurs de l’espace

En effet d’après un rapport du National Research Council et du Comité d’évaluation des programmes de débris orbitaux de la NASA, les débris de l’espace ont désormais atteint un niveau «critique». 20 000 débris de plus de 10 cm valsent en permanence autour de notre bonne vieille terre, accompagnés de 500 000 fragments d’au moins un centimètre. Ce phénomène de poubellisation de l’espace s’est en fait aggravé ces dernières années à la suite d’incidents orbitaux, plus précisément le test d’un missile anti-satellite Chinois et la collision entre un satellite de téléphonie et un satellite militaire, ces deux évènements ayant doublé le nombre de débris spatiaux et anéanti 25 ans de travail des nettoyeurs de l’espace.

Ces débris représentent un véritable danger pour les satellites dont dépendent nos télécommunications, nos loisirs, et le bulletin météo d’Evelyne Delhia. Une bille d’aluminium de 1,3 mm de diamètre lancée à 10 km/seconde, la vitesse d’un débris dans l’espace, a l’énergie d’une balle de carabine 22 long rifle. Je vous laisse donc imaginer les dégâts en cas de collision avec les panneaux d’un satellite, avec la Station Spatiale Internationale, ou au mieux avec l’un des rennes de Noël de Canalsat, oui  c’est vraiment exceptionnel.

Que pouvons-nous donc faire pour éviter l’Armageddon? Et bien je vous propose une solution simple et réaliste : obliger tous les touristes de l’espace à consacrer au moins 50% de leur temps de vol à la collecte et au recyclage des déchets orbitaux. Mieux encore, si vous m’aidez à récolter 150 millions de Dollars (un peu plus de 104 millions d’Euros) je m’engage à réaliser moi même une opération de nettoyage au cours d’un survol de la lune dans une navette affrétée par Space Adventure, et dont le décollage est prévu en 2015. En plus ce sera le cadeau d’anniversaire idéal pour mes 40 ans. Vous pouvez même cumuler les budgets cadeaux 2012, 2013, 2014 et 2015 et vous éviter la corvée de shopping 4 ans de suite! Merci de vos dons!


Et surtout n’oubliez-pas, la pureté de notre ciel en dépend.

A propos Tamala75 aka Séverine Godet

Précédemment attachée à la presse, je suis aujourd'hui consultante en marketing des services et toujours accro aux nouvelles technos. Je suis aussi Responsable éditorial de Atout DSI, site et communauté pour les DSI qui se transforment.
Galerie | Cet article, publié dans Cinéma, Espace, Grandes causes, Technologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ainsi polluait Zarathoustra, poème philosophique sur la gestion des déchets dans l’espace

  1. Ping : Michael Crichton en 10 chiffres et 145 millions d’années | La faille spatio-temporelle de Tamala75

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s