Pour le développement du tourisme transmédia en Transylvanie

Grâce à Drungli découvrons la Transylvanie!

#LeSaviezTu Michel (tu permets que je t’appelle Michel?), « 40 % des cadres partent en vacances en hiver au moins un an sur deux contre 9 % des ouvriers. Seuls 8 % des Français partent au ski au moins un an sur deux » (Source Observatoire des Inégalités, Etude Crédoc 2013). Ça calme hein Michel? Je me disais que comme de toute façon tu liras ce billet entre la crise de foie de Noël et la gueule de bois du nouvel an on pouvait se dire les choses sans enrobage.

Maintenant quel que soit ton budget Michel, grâce aux internets (oui, les internets) il est possible de voyager moins cher, responsable et hors des structures touristiques classiques. Voici donc en guise de cadeau de Noël/Hanoucca/Kwanzaa la liste des outils web que je te recommande pour préparer tes prochaines vacances en touriste malin et « transmédia« . Parce que les vacances aujourd’hui ce sont des images, des vidéos, des sons, des lieux, des lectures, que l’on peut garder et partager sur plusieurs « médias ».

Trouver sa destination de voyage:

  • En laissant faire le hasard, avec Drungli, le moteur de recherche qui trouvera à partir d’une simple date les destinations possibles les moins chères. Simple, efficace, à tester! Tiens d’ailleurs en testant je découvre que pour 39.99 Euros je pourrais demain soir dormir en Roumanie à Târgu Mureș, au cœur de la Transylvanie, où la température dans la nuit du 31 décembre devrait descendre à -20 degrés. Un pur plan pour le réveillon du nouvel an ! Si tu y vas, n’oublie pas de taguer tes photos Instagram avec le hashtag #targumures, parce qu’en fait ça à l’air plutôt joli la Transylvanie, avec un beau patrimoine, et si tu as les crocs (#huhuhu) tu devrais y trouver de la bonne charcuterie !

 

  • En piquant sur les réseaux sociaux les bonnes idées de destinations. Par exemple Michel sur Instagram n’hésite pas à cliquer sur le lien de géolocalisation des photos pour découvrir des lieux parfois connus uniquement des « locaux ». D’ailleurs il existe un outil qui permet de trouver les photos Instagram par lieu, il s’agit de Gramfeed et il est gratuit. Tiens d’ailleurs, en regardant où vont se balader les gens qui sont passés par Târgu Mureș on trouve vers l’est, dans la forêt, beaucoup de photos d’un magnifique lac, Lacul Ursu, le lac de l’ours. Grâce à Gramfeed on voit que les locaux aiment prendre l’apéro dans un petit chalet restaurant tout mignon, le Ciuperca Mica, et qu’un hôtel Spa borde le lac, l’hôtel Danubius. Michel n’oublie donc pas d’emporter ton petit maillot de bain et ton bonnet!

Le Lacul Ursu, ou "lac de l'ours", en Roumanie

  • En créant un tableau Pinterest dédié à une destination qui t’aura tapé dans l’oeil. Offices de tourisme, hôtels, et lieux d’intérêt sont souvent déjà répertoriés par les internautes, et sinon tu peux également compléter en ajoutant tes photos ou des photos « épinglées » depuis le web. Tiens Michel, si tu envisages de partir en Suède par exemple tu peux piocher dans mon tableau Pinterest « Stockholm » et sa carte qui géolocalise chaque épingle. C’est cadeau, c’est bonheur… Quoi Michel ? Un souci ? Tu es déçu que je ne t’aie pas préparé la carte Pinterest de Târgu Mureș? Mais Michel, réjouis-toi plutôt, car préparer le tableau Pinterest c’est déjà voyager, rêver, comme une future jeune mariée qui irait chercher et épingler les plus belles robes, les plus savoureux gâteaux. Comment oserais-je te voler ce moment privé et sacré du pinage Pinterest? Bon ok, comme je suis sympa je te donne la première épingle pour ton tableau Târgu Mureș, à toi d’explorer pour la suite.

Tableau Pinterest dédié à Stockholm

Fantasmer sa destination de voyage, ou préparer un parcours à thème : 

Vivre au rythme des autochtones (Michel si tu veux vérifier l’origine du mot autochtone sur Wikipedia et en profiter pour faire un don à Wikimedia France, déductible à 66% de tes impôts, on t’attend là, jette un œil et reviens vite lire la suite de ce billet) :

  • En suivant sur Twitter, Facebook, Google+, Instagram… les sites des médias locaux et des offices de tourisme. Et pour te faire du mal tu peux continuer de les suivre au retour… (Ahh Cascais je t’aime…, raaah Romania qu’est-ce qui nous arrive?)

Romania, la Roumanie sur Google+

  • En repérant ce que font les locaux sur les réseaux sociaux et où ils vont : dans de nombreux villes ou régions partout dans le monde tu pourras trouver un groupe d’utilisateurs d’Instagram ou Igers (Instagramers). Par exemple à Paris tu trouveras leurs photos avec le hashtag #IgersParis et sur le compte @IgersParis, à Marseille #IgersMarseille et @Igersmarseille, à Montreal #IgersMontréal et @IgerMontreal… en Roumanie #IgersRomania et @IgersRomania (en plus les Instagramers sont sympas donc peut être que tu pourras mieux découvrir leur ville en les rencontrant lors d’une « instameet » ou rencontre d’Instagramers).
  • En logeant avec des autochtones, grâce à Couchsurfing.org pour les plus aventureux non allergiques aux sofas, et avec AirBnB pour des couchages plus variés dans 190 pays, de la chambre de bonne à la cabane dans les arbres et même de spacieux appartements. Là où tu peux faire exploser les Internets Michel c’est si tu fais du couchsurfing chez un Instagramer! Comme tu es sympa je t’ai trouvé sur AirBnB un petit studio à 26 Euros la nuit avec vue sur un camp de Yourtes au coeur de la forêt, à Irisiu de sus, au Nord Est de Târgu Mureş.

 

Capturer et partager ses souvenirs :

  •  Sur Facebook, Instagram, Google+, Flickr, Pinterest… de nombreuses options sont possibles et tout dépend de ton objectif Michel : sauvegarder toutes tes photos en haute et/ou basse définition, et ne les partager qu’avec certaines personnes (la logique Flickr) ou bien partager avec tous quelques impressions de voyage avec un petit nombre de photos et vidéos rapidement améliorées (la logique Instagram, où les photos de paysages et de couchers de soleil – hashtag #skyporn – côtoient celles de plats locaux, facilement identifiables avec le célèbre hashtag #foodporn. Ne t’inquiète pas Michel, ce n’est pas sal.)
  • Bien sur si tu vises un maximum de vues n’oublie pas de poster sur Youtube tes meilleurs souvenirs de Transylvanie, comme ce chant de mariage roumain. Oui, cette vidéo envoie du rêve.
  • Sur Blobler, le réseau social du son (made in France, Cocorico!), pour enregistrer sous forme de capsules sonores de 36 secondes ses impressions de voyage, les bruits de la rue, l’ambiance d’un concert, les ronflements de ses voisins d’auberge de jeunesse… car oui Michel, l’audio semble bien être la nouvelle tendance numérique, et toi aussi comme Radio France ou NKM tu as le droit de faire entendre ta voix et celles des « locaux » que tu croiseras lors de ton périple en Roumanie.

A présent Michel il ne me reste plus qu’à te souhaiter bon voyage ! et comme on dit chez les marins et les cochons volants, bon vent! (En roumain, ça se dit « Noroc! » et tu pourras aussi le dire pour trinquer le soir du réveillon.)

A propos Tamala75 aka Séverine Godet

Précédemment attachée à la presse, je suis aujourd'hui consultante en marketing des services et toujours accro aux nouvelles technos. Je suis aussi Responsable éditorial de Atout DSI, site et communauté pour les DSI qui se transforment.
Galerie | Cet article, publié dans Cinéma, Réseaux sociaux, social media, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour le développement du tourisme transmédia en Transylvanie

  1. Bernieshoot dit :

    Dommage j’ai déjà un autre plan pour le 31 mais la Transylvanie ça attire ! ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s