Longueur d’ondes : perturbations atmosphériques et radiophoniques

 

Du 27 janvier au 1er février dernier était organisée à Brest la 12ème édition de Longueur d’ondes, le festival de la radio et de l’écoute. Cette manifestation, unique en son genre en France, réunit professionnels et amateurs autour de leur passion, je remercie donc chaleureusement le passionné et passionnant Fañch Langoët du blog Radio Fañch de m’avoir motivée pour les 4h30 de train depuis Paris, afin de participer à son émission « La république des auditeurs » (édition 2015 bientôt en ligne, stay tuned!). Ce trajet m’aura finalement semblé bien court à écouter des podcasts de qualité – autant de la radio publique que de la radio privée, et des podcasts indépendants – du miel pour les tympans avant un longue plongée radiophonique.

Plusieurs éléments font de Longueur d’Ondes une expérience inoubliable :

  • le climat brestois : exceptionnellement doux en hiver, malgré un vent violent et des douches de grêle, oubliées quelques minutes plus tard par des éclaircies de proportions bibliques.

 

  • la gastronomie : pour filer la métaphore apostolique, nous avons eu droit à la pêche miraculeuse et la transformation de l’eau en vin.

 

  • la proximité de légendes de radio venant en toute simplicité à la rencontre de leurs auditeurs (même si manger à la table à côté de celle de Jacques Pradel est un exercice assez troublant, car d’habitude quand j’entends sa voix je suis en pyjama et chaussettes dans mon canapé…).

 

Au fait « l’autre midi à la table d’à côté » est le nom d’une excellentissime émission de Radio Canada, où deux personnalités se rencontrent et se racontent l’une à l’autre dans l’ambiance sonore d’un restaurant. Je me permets ce clin d’œil en salutation à l’importante délégation de Radio Canada qui avait fait le déplacement jusqu’à Brest. Pour découvrir leurs programmes en « baladodiffusion » celà se passe ici : http://ici.radio-canada.ca/mesAbonnements/baladodiffusion/

 

Vous trouverez sur Storify plus de souvenirs en Tweets et photos du Festival, avant une série de billets courts que je distillerai ces prochains jours/semaines pour vous orienter vers des contenus radiophoniques ou podcastiques qui m’auront fait vibrer le tympan. Impossible en effet de vous livrer un billet fleuve qui ne ferait pas honneur à la variété et la qualité des découvertes sonores faites lors de cette immersion brestoise. Comme le dit si bien le camarade Fañch, « il faut distiller« .

Avant une première distillation à froid, je vous adresse aussi cette interrogation : une onde étant « une perturbation qui se propage dans un milieu sans modifier de façon permanente ses propriétés« , comment se fait il que des années plus tard nous puissions être si émus par des sons du passé, l’écoute d’anciennes émissions radiophoniques? La radio ne laisse t’elle pas en nous l’empreinte de ses voix et les souvenirs d’autres vies vécues avant la notre ? Enfin, puisque aujourd’hui c’est dimanche et que c’est traditionnellement le jour de la mélancolie, concluons cette première plongée dans les souvenirs radiophoniques avec un entretien intime bercé par le clapotis des vagues, mené par Kriss, voix mythique de France Inter, dont se souvient pour nous Radio Fañch : http://radiofanch.blogspot.fr/2013/11/des-dimanches-avec-effet-sur-le-lundi.html.

 

A propos Tamala75 aka Séverine Godet

Précédemment attachée à la presse, je suis aujourd'hui consultante en marketing des services et toujours accro aux nouvelles technos. Je suis aussi Responsable éditorial de Atout DSI, site et communauté pour les DSI qui se transforment.
Galerie | Cet article, publié dans Expos & Evènements, france, Souvenirs du siècle passé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Longueur d’ondes : perturbations atmosphériques et radiophoniques

  1. fanch dit :

    L.O. (Hello), merci Séverine d’avoir bien vu et la radio (sic) et le reste… D’une certaine façon je répondrai à quelques-unes de tes questions prochainement sur mon blog. (À suivre)

  2. Bernieshoot dit :

    un festival qui devait être de qualité, la radio a encore de belles heures devant elle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s